[Lecture] Every Day de David Levithan

Every Day est, selon moi, une histoire à remettre entre toutes les mains. Le livre est un regard sur la société, sur les différences, l’individualité et les gens en général.

Every Day

Every day a different body. Every day a different life. Every day in love with the same girl.

Note: 4/5

On suit A. qui chaque jour occupe un corps différent d’un individu de son âge, quelque soit son sexe. Chaque « habitation » est une nouvelle expérience pour A et nous apporte une nouvelle perspective sur ce qu’un jeune homme ou une jeune femme de seize ans peut traverser. Sur l’amour sur la famille, sur la sexualité, la dépression ou l’obésité. Qu’est ce qui nous rend amoureux et qu’est ce qui fait ce que nous sommes.

Ce livre nous permet d’ouvrir notre esprit et l’écriture de David Levithan rend le livre lui-même « quotable » de la première à la dernière page. Tellement que certaines citations parleront plus que les lignes que je peux écrire. (ou appelez moi feignasse).

“ They are so caught up in their happiness that they don’t realize I’m not really a part of it. I am wandering along the periphery. I am like the people in the Winslow Homer paintings, sharing the same room with them but not really there. I am like the fish in the aquarium, thinking in a different language, adapting to a life that’s not my natural habitat. I am the people in the other cars, each with his or her own story, but passing too quickly to be noticed or understood.”

“You can learn a lot about people from the stories they tell, but you can also know them from the way they sing along, whether they like the windows up or down, if they live by the map or by the world, if they feel the pull of the ocean.”

“If you stare at the center of the universe, there is coldness there. A blankness. Ultimately, the universe doesn’t care about us. Time doesn’t care about us. That’s why we have to care about each other.”

“I wanted love to conquere all. But love can’t conquere anything.
It can’t do anyhting on its own.
It relies on us to do the conquering on its behalf.”

“The clock always ticks. There are times you don’t hear it, and there are times that you do.”

Book trailer:

(Les personnes featuring cette video sont des auteurs)

  La version française, portera le titre de A Comme Aujourd’hui  et paraîtra le 12 septembre 2013

Publicités

4 commentaires

  1. “If you stare at the center of the universe, there is coldness there. A blankness. Ultimately, the universe doesn’t care about us. Time doesn’t care about us. That’s why we have to care about each other.” — Such a beautiful sentence !
    Wow, tu me donnes vraiment envie de le lire dis donc * mais déjà tellement d’ouvrages pour la rentrée (oui la rentrée *eyes roll*)

    Sinon je ne sais pas si tu as déjà lu « To Kill A Mocking Bird » de Harpen Lee, l’un des rares livres à m’avoir fait pleuré *

    Biz ❤

    J'aime

    1. haa ma pauvre tu as des « devoirs » à faire pour tes vacances ! Mais il faut bien que tu lises un peu pour ton plaisir aussi allez lance toi ^^!

      Je prends note pour to kill a mocking bird ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s