[Lecture]Les chroniques de Mackayla Lane de Karen Marie Moning

Titres : Fièvre Noire
Fièvre Rouge
Fièvre Faë
Fièvre Fatale
Fièvre d’Ombres

Série : Les Chroniques de MacKayla Lane, Tome 1 à 5
Auteur : Karen Marie Moning
Édition : J’ai Lu, collection: Darklight
Traduction : Cécile Desthuilliers
Genre: Fantasy urbaine, Fantastique, Bit-lit

Synopsis: 

MacKayla Lane perd sa soeur Alina, victime à Dublin d’un assassinat inexplicable. Menant sa propre enquête, elle apprend que sa sœur menait une double vie et découvre son propre don de double vision : des hommes séduisants deviennent sous ses yeux des créatures démoniaques, des Faës noirs, prédateurs de jolies jeunes femmes. Elle rencontre alors Jericho Barrons, un bouquiniste très bien informé sur le monde étrange où semblait évoluer Alina. Tous deux vont partir en quête du Livre noir, grimoire mythique qui seul pourra sauver le monde de l’invasion des monstres Faës Unseelies qui se prépare.

MacKayla-Lane-Tome-01-05-Karen-Marie-Moning

Notation globale: 3.75/5

Les chroniques de Mackayla Lane est une saga urban fantasy solide, qui remplie les  critères d’un bon divertissement avec des personnages interessants, des intrigues complexes et une évolution bien menée au fur et à mesure des tomes. Ce n’est pas une saga coup de cœur, l’écriture est simple, les dialogues trop peu percutant, en ce qui me concerne mais j’ai passé un bon moment à lire ces tomes et à suivre l’aventure de Mackayla dans cet univers assez étrange.

Les points positifs principaux de cette saga sont les intrigues et l’univers concernant le monde des fae qui ont été très bien exploités. Sans être trop complexe, on découvre au fur des tomes un monde parallèle complètement unique avec des être dotés de capacités multidimensionnels, et des mystères et secrets bien enfouies. On découvre en même temps que notre héroïne les informations concernant son origine, ce qu’elle est, ce que sont les autres, ce qu’ils veulent vraiment, ce qu’ils ne veulent pas,… En effet tout le monde a besoin de sa capacité à détecter le livre sombre, mais personne ne lui dit vraiment pourquoi. Chacun va essayer de l’attirer dans son camp, sans lui fournir les détails de ce que cela implique vraiment. On la suit alors en train d’essayer de se dépêtrer de ces situations tout en essayant de découvrir qui a tué sa sœur et de se venger…. Au fur et à mesure, les capacités de Mackayla grandissent, ainsi que ses connaissances sur le monde auquel elle est confronté, mais ces informations ouvrent souvent sur d’autres questions encore plus sans réponses, et les situations l’emmène à prendre des choix pas toujours évidents et à se retrouver dans des situations très dures et difficiles à surmonter.

On suit Mackayla Lane une jeune femme coquette et joyeuse, qui a toujours mené une vie tranquille dans une cité pavillonnaire des Etats-Unies. Un jour elle apprend le décès de sa soeur qui suivait des cours dans une université de Dublin. Elle décide de s’y rendre car les circonstances de son décès lui semble suspectes. Sur place elle y rencontre plusieurs personnages, Jericho Barrons, autoritaire, énigmatique et magnétique, qui va l’héberger, par échange de bon procédés. C’est un personnage séduisant, mais très distant, qui cache une part sombre de lui et ne révèle jamais rien de plus que ce qu’il estime nécessaire. Elle va également créer des liens avec un Prince Seelie, Vlane, qui va tenter de rentrer dans ses bonnes grâces tout en usant de ses charmes. Elle va également rencontrer d’autres personnages encore moins beau à regarder et a priori beaucoup plus dangereux. Ainsi elle va développer des astuces et des mecanismes de défenses contre ces monstres échappés d’un autre monde. Elle découvre une communauté nouvelle, un monde nouveau, et réalise qu’elle n’est pas ce qu’elle a toujours cru être…

Dans cette histoire rien n’est dichotomique, personne n’est clair de tout soupçon, tout le monde a une part d’ombre, de secrets, de tromperie, à l’intérieur de soi ou dans sa capacité réelle à former des illusions… Tous ces mystères, sur Mackayla, sur Barrons, sur les Seelies et les Unseelies, tout ça nous pousse à mesure qu’on progresse dans l’histoire à vouloir connaitre son fin mot, vouloir avoir toutes les réponses à nos questions… et même si quelques tomes sont moins captivants que d’autres, tous possèdent des passages riches en rebondissement ou en émotion… et même si le dernier tome était beaucoup trop long, je ne regrette pas d’être allé jusqu’au bout de cette histoire.

Publicités

2 commentaires

  1. C’est toujours ce qui me fait peur avec les sagas : avoir un tome trop long et avoir ce sentiment de longueur et que l’auteure aurait pu raccourcir le tout cela aurait été pareil. Mais bon sur 5 tomes, si tu n’as ressenti ça que sur l’un d’entre eux c’est peu quand même !

    J'aime

    1. La longueur s’est vraiment vu dans le dernier tome mais s’est aussi fait sentir un peu par ci par la dans les autres tomel, le 3 je crois notamment, mais globalement c’est un sage super bien ficelée qui te donne justre trop envie de poursuivre pour avoir les réponses à toutes les questions qui s’accumulent !!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s