[LECTURE] Rush de Maya Banks

18685090
Titre original: Rush (Breathless #1)
Publié aux éditions Milady romance collection Romantica le 22 Novembre 2013
Thèmes: Romance érotique, Désir, Attirance, Erotisme, Bdsm, contemporain

Ma note: 1/5 : pour l’encre et le papier !

Parce que Kushiel de Jacquline Carey m’a fait me réconcilier avec le BDSM dans la littérature j’ai cru pouvoir apprécier Rush… mais en fait: non. La première chose que j’ai à dire, si vous n’êtes pas féru de ce genre de lecture érotique, c’est fuyez ! Courez loin loin loin loin de ce torchon ! C’est ni sexy, ni sensuel, ni romantique ni bien écrit, ni sorti des clichés narratifs & BDSM, ni émoustillant, ni drôle, ni rien du tout ! C’est simplement pathétique, révoltant, frustrant voir dégoûtant. Je ne suis pas fan de romance purement érotique en général en littérature, fifty shade pour moi se lisait vite mais n’avait pas réussi à me convaincre, Beautiful bastard qui n’avait rien de violent mais n’avait aucune histoire m’a plus plu par son côté charnel bien développé mais n’avait pas su me séduire plus que cela non plus, donc c’est certain, je ne suis pas la cible de ce genre d’histoire, mais soyons clair, comparé à Rush ce sont des chef-d’œuvres !

Rush raconte l’histoire du richissime Gabe, homme de 38 ans voulant dominer la gentille et belle petite sœur de son meilleur ami agée de 14 ans moins que lui. Monsieur a pour habitude de signer des contrats à chaque début de relation pour esclavager sa partenaire, et fantasme sur la petite, qui a maintenant 24 ans, depuis qu’elle a atteint sa puberté… Rien que ça !

Alors on a le droit à toutes les pages des scènes de domination quasi bestiales, surréalistes, et selon moi immorales, de sexe. Avec une « évolution » des sentiments somme toute assez ridicule, souvent développée suite à des scènes pour le moins traumatisantes et humiliantes et qui sont pardonnés et oubliés en un tournant de page par la demoiselle. En d’autres mots il n’y a simplement aucune romance, c’est juste du sexe pour du sexe, il n’y a absolument rien de sensuel ni de charnel, on n’y trouve que de la rudesse, de la soumission, de la domination de la violence pure et dure, et le pire c’est que ce n’est même pas décrit comme tel ! Et c’est le plus consternant, Gabe fait des trucs à Mia qui provoquent plus de douleur que de plaisir (ou pour les adeptes à ce genre de pratique je présume va créer un certain équilibre entre les sensations de douleur et de plaisir), mais pour Mia tout ce que lui fait Gabe n’est que plaisir et jouissance… Arrêtons-nous 2 secondes pour préciser qu’il y a SM crédible et SM non crédible. Ce n’est pas parce qu’on aime quelque chose qu’on ne ressent que du plaisir ! Pourtant le personnage de Mia semble vivre dans un monde sans douleur… elle voit des papillons roses partout, tout est gentil et magnifique et normal, beau, réconfortant et excitant… très peu pour moi ! Mise à part leurs caractères et comportements acerbes ou peu réalistes, on apprend assez tardivement les caractéristiques physiques des personnages, en effet à part le fait qu’il soit beau et charismatique le Gabe on se l’imagine un peu comme on veut jusqu’à ce qu’on apprenne qu’il est brun à environ 30% de la lecture puis qu’il a les yeux bleu vers les 60%, à moins que ce soit moi qui ait raté ces passages lorsque je lisais en diagonale ?…Possible… fallait pas m’en demander trop non plus…

J’ai essayer de voir ce qu’a pu m’apporter ma lecture et si seulement il y avait quelque chose de positif dans cette lecture, mais je cherche et ne trouve pas. Parce qu’en dehors des scènes de sexes qui sont tout sauf belles, la trame de l’histoire est d’un basique harlequinois monstre, il n’y a absolument rien d’original ou d’un chouïa bien développé, l’histoires des amis de Gabe était ennuyante au possible (tellement que je les lisais à moitié) et on arrive de plus en plus à des situations assez ridicules…  Les protagonistes se réconcilient parce qu’il [Spoil: la ramasse quand elle tombe dans les vapes dans la rue, à cause d’une fièvre, et qu’il la suit…  Sans parler de comment le frère qui aperçoit sa sœur à 4 pattes poings liés se faire fouetter par son meilleur ami va le pardonner 24h plus tard et même l’encourager…. & j’en passe !Puis la fin ! la fin c’est le pompon, parce que la demande en mariage après 3 semaines de relation juste de dominance/soumission on le refera hein ] Sincèrement il n’y a absolument rien à récupérer de ce truc selon moi ! Après ça a trouvé son publique, Il y en a qui y ont trouvé de l’émotion et qui recherchent justement ce côté pimenté de la domination, mais ça me désole bien fort de savoir que l’humiliation et la dégradation de soi fait du best-seller…

[PS: sachez que je ne vise et ne juge absolument personne en écrivant mon ressenti sur cette lecture, pas même l’auteur, qui a assumer son truc jusqu’au bout. Tout le monde apprécie ce qu’il veut et heureusement !]
Publicités

5 commentaires

  1. Mon premier Maya Banks avait aussi été une catastrophe. J’avais détesté. C’était une série historique, que j’ai malgré tout continuée, et bizarrement j’ai adoré les tomes suivants. J’étais partante pour la tester en contemporain. Mais bon, d’après ce que tu dis je n’aurais pas mon compte de sentiments, face au parti pris sexuel de cette histoire. Ca suffit à me faire passer l’envie.

    J'aime

    1. Tu fais références aux MacCabe je présume ?! Justement ayant vu Maya Banks best seller machin jme suis dis que ce serait peut etre pas si mal de commencer avec du contemporain pour me familiarisé avec son style, mais quelle erreur j’ai commise !!!
      Epargne-toi cette lecture je suis sûre que t’as mieux à lire 🙂

      J'aime

      1. Oui, c’était bien les McCabe, et là je viens de terminer le 2e tome de son autre série historique « Les Armstrong et Montgomery » et c’était vraiment pas mal. Globalement en historique, elle vaut le coup quand même.

        J'aime

  2. j’ai lu Rush que j’ai beaucoup aimé, et j’ai aussi commencé sa dernière romance historique que j’ai également beaucoup aimé, je précise que cela n’a rien à voir du tout, la romance historique (du moins la dernière sortie, je ne connais pas la 1ère trilogie) est toute en tendresse et délicatesse et n’a rien à voir avec Rush 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s